Histoire

Au 18ème siècle en France, un soulèvement populaire contre la Révolution française est brutalement réprimé par les armées de la Révolution.

Ceux qui ne plient pas, ceux qui ont construit leur vie, ceux qui prient sont noyés, pendus ou jetés à une foule enragée.

Région pacifique et prospère, la Vendée, résiste aux hausses d’impôts, défend l’exercice de la foi, et refuse d’envoyer ses enfants en guerre contre le reste de l’Europe.

Victorieux d’abord, les paysans Vendéens sont finalement vaincus puis exterminés à hauteur de 130 000 personnes. Selon les termes des chefs révolutionnaires, “cette race impure ne doit pas subsister “. Un quart de la population disparaît…

La destruction de la population en Vendée est un objectif officiel et ordonné par le gouvernement de la Révolution française. Elle soulève des questions importantes liées à la liberté religieuse, à la tyrannie athée du XXème siècle et à la persécution par le pouvoir qui sont curieusement d’actualité aujourd’hui.